Autour de Maël et Ysandre

19 janvier 2016

Bilan 2015

2015 c’était quoi ??? Cela reste encore une vaste question pour moi… Qu’en retenir ? Laura du  blog Do Not Racuspote demandait un mot pour résumer cette année et après une longue cogitation je pense que le mot est : changement.

Oh rien de bien révolutionnaire, non… mais oui il y a bien eu une foule de petits changements… mis bout à bout cela commence à faire une jolie somme.

Des changements matériels :

- Début janvier, un ordinateur portable pour moi. Certes, le soir plus besoin de se battre avec mon homme pour l’ordi mais les belles résolutions d’écriture ont été faibles… espérons que je corrige cela en 2016.

-En juin, nouveaux lave-vaisselle et frigo … au passage on a pris un frigo plus grand, surtout au niveau du congélateur et l’été a plus être plus « glacé ».

IMG_1237

le nouveau frigo ...avant ausi grand que moi, maintenant aussi grand que mon homme !

- En octobre, nouveaux téléphones pour Pascal et moi… plus performants et surtout à jour ! Je ne pouvais plus recevoir ni envoyer de photos… Depuis les enfants disent que je ressemble à une ado qui ne quitte pas son portable. C’est juste que contrairement à avant je n’y regardais pas facebook. Et en prime, j’ai la possibilités de faire des jeux même sans connexion et c’est plus simple d’avoir mon téléphone qu’un de mes gros pavés dans mon sac… L’écran plus grand me permet aussi d’écrire plus facilement des SMS, même si je dois parfois lutter contre les propositions farfelues du correcteur d’orthographe…

Des changements dans notre quotidien :

Ysandre, elle, a surtout retenu un changement de maitresse… elle a quitté sans regret (loin de là) son instit de CE1. Certes, à la rentrée elle n’était plus en classe avec sa meilleure amie. Mais la classe a double niveau avec une super maitresse lui convenait parfaitement.

Pour moi le changement est voyant… changement de look ! Par la force des choses : nouvelles lunettes, les précédentes n’ont pas tenu le choc sur la route du retour des vacances ! Après une longue hésitation, je ne regrette pas mon choix car j’ai reçu beaucoup de compliments !  Quelques mois, plus tôt je suis passée à la mini-jupe ! Si ! Doucement… A la fin de mon spectacle de théâtre où j’en portais une, une copine m’a sommé d’en mettre beaucoup plus ! J’en ai 3 maintenant et cet hiver (trop) doux m‘a permis de ne pas regretter mes jupes longues.

2015_09_09

le duel : plastique contre bois; violet contre vieux rose...

âpre combat qui a vu la gauche remporter le duel

Mais le top du changement, c’est pour Maël !

                Encore des changements alimentaires ! On est loin de le crêpe à rien : il accepte maintenant le jambon et l’œuf, le miel, le chocolat … et depuis décembre par la magie d’un pot Snoopy, le Nutella. Il a découvert la baguette viennoise, accepte après des années de refus les petits écoliers, mange n’importe quelle viande ou poisson (si c’est sans sauce), a approuvé la courge butternut en risotto ou en gratin… J’arrête car la liste est encore longue et notre quotidien simplifié (mais pas encore simple non plus)

                Des changements scolaires : réduction du temps à l’hôpital de jour à partir d’avril. Inclusion en science et histoire à partir de novembre. Retour des devoirs… preuve qu’il travaille et apprend vraiment ! Et il se mélange plus aux autres et ose aller dans la cour … même s’il y a eu quelques expériences malheureuses (oui les enfants peuvent être cruels).

               Plus de facilité dans l’écriture grâce à psychomotricité commencée en mars : une révélation ! Cela lui fait un bien fou ! Et cela soulage l’école des crispations liées au graphisme. Ecriture n’est plus le grand moment de torture que c’était.  Franchement si votre enfant à des soucis avec l’écriture… foncez voir un psychomotricien ! Nous en prime c’est juste en bas de chez nous… et cela m’a permis de lancer aussi un peu plus d’autonomie pour Maël depuis quelques mois, il remonter seul à maison. Et ensuite j’ai pu lui proposer de rentrer seul de chez mes parents. Il n’y a qu’un carrefour à prendre avec des feux… et il a accepté de suite ! Petit à petit l’oiseau ose prendre son envol !

mael voeux 2016

la jolie carte de voeux faite en décembre à l'école...

découpage, peinture, écriture... un truc impensable à faire pour lui il y a 1 an !

                Et cerise sur le gâteau un changement de look car après des années à refuser : il a accepté en aout d’aller se faire couper les cheveux chez une coiffeuse. On est en prime tombé sur la bonne personne : compétente, à l’écoute…et avec un super fauteuil massant ! Une coupe un peu trop courte à mon gout… mais c’était son choix comme aimait le dire Maël ! Maintenant, il faudrait que je retrouve une autre coiffeuse aussi bien dans notre secteur !

 

Vous comprenez mieux maintenant pourquoi 2015 peut se résumer par le mot changement ?

Si vous m’avez lu en entier : bravo, quel courage ! Fin de la tartine, je ferais encore une suite de mon bilan de 2015 … juste le rattrapage de l’année en donnant les temps forts, surtout en photos, je vais pas vous infligez une autre tartine à la suite ! Promis ! 

Posté par karinef à 18:45 - Commentaires [6] - Permalien [#]


18 janvier 2016

Pas encore trop tard

 

bonne année 2016

photo mise sur facebook peu après minuit...

il était temps de mettre cette photo sur le blog! 

Posté par karinef à 23:22 - Commentaires [4] - Permalien [#]

01 janvier 2016

Reprendre ou pas ?

Pas à dire ces dernières années mon blog est une grosse friche, terrain d'anciens souvenirs que j'ai plaisir à relire... Donc oui je reviens souvent sur mon blog, mais en lectrice. Mais là depuis quelques trmps, parce que je lis quelques blogs ... l'envie reviens doucement, sûrement... Mais pour parler à quoi? Juste pour noter quelques part des petits bouts de vie que j'aurais plaisir à relire? possible... Mais j'en envie de plus... envie de partager aussi ces petits bouts... Peut-être en faisant une page relai sur facebook pour avertir des nouveaux messages, pour interragie plus ? Je ne sais pas encore... 

En attendant, je pense que je vais quand même faire mon petit bilan de cette année 2015... 15 choses marquantes pour cette année... et pour pas que cela soit trop rassoir je vais vous metttre des photos. Mais bon pour ça il va falloir patienter un peu.

 Si j'arrive à faire ce post comme j'en ai envie, il est donc fort possible que ce blog revive encore une fois de plus.... 

En attendant je vais refaire un peu de ménages dans les liens ... 

Posté par karinef à 17:50 - Commentaires [4] - Permalien [#]

12 janvier 2015

Qui a dit que c'était tranquille la vie d'une maman au foyer ?

9h50 Coup de téléphone.

"Votre mission si vous l'acceptez ... vous avez 25 minutes pour apporter les affaires de piscine de Maël. Vous les remettrez à la loge de la gardienne de l'école..."

euh bon, c'est pas exactement comme ça que l'a dit la directrice mais pas loin... Rerpise des activités sportives des enfants. Ouf, la vie normale va pouvoir reprendre. 

Pas comme avant... la vie va reprendre en mieux. Parce que la France a manifesté sur le net, dans la rue... et il y en avait du monde pour dire non au terrorisme, oui à la liberté et oui au vivre ensemble. Pas de violeance dans les manifestations. Bravo! On peut vraiment être fier d'être Français. 

Posté par karinef à 10:22 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

08 janvier 2015

Je suis Charlie... suite

Dur lendemain... Bien contente d'avoir dit des choses aux enfants car final tout ça devient proche pour eux. Comment cacher les choses aux enfants quand les parents ne peuvent entrer dans l'école maternelle ? Quand on ne peut plus aller en sport ? Quand les activités péri-scolaires sont annulées ? Quand les activités dans les locaux des écoles ne peuvent se faire ? Voilà tout ce qu'a pu voir ma fille aujourd'hui ! Moi-même je ne sais pas si mon cours de théâtre lundi prochain va pouvoir avoir lieu... 

Et c'est là que je m'inquiéte un peu plus.... tout ça n'est-ce pas de trop ? N'est-ce pas avoir "trop" peur ? N'est-ce pas cela qui va aussi créer la peur et le rejet de l'autre ? 

Moi qui avait espoir hier, j'en ai moins aujourd'hui... moi je vois les gens qui se mobilisent et arrivent à s'unir spontannément pour défendre nos belles valeurs républicaines. Eux parlent d'un monde affreux et s'inquiétent de l'avenir pour leurs enfants. Et je vois des discours chargés de plus ou moins d'intolérance, des actes de violence...déprimant. 

Non, non ! Il faut garder la foi en ce que l'Homme peut avoir de meilleur. Oui l'Homme n'est pas capable que du pire ! Il ne faut pas oublier de le dire... à commencer par nos enfants. 

Résistons ! Ecoutons-nous, respectons-nous et tolérons-nous ! Ce soir j'ai envie d'être une hippie (ou un bisounours, voir les 2) et de dire "Peace and Love". 

photo

 

Posté par karinef à 18:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


07 janvier 2015

Massacre à Charlie Hebdo : Comment expliquer l'horreur à ses enfants ?

en-photos-je-suis-charlie-1420655211

Forcément, devant ma mine déconfite j'ai du expliquer à ma puce de 7 ans et demi pourquoi j'étais dans un drôle d'état... Mais comment faire ? comment expliquer ce que l'on peine à comprendre ? 

Je rassemble mes idées... et je me lance. Dire les choses simplement. Sans agiter d'épouvantail. Sans être haineuse même si au fond de soi on a une féroce envie de démolir certaines personnes. 

Des gens ont été tué à Paris. Il y a 12  morts. C'était des gens qui travaillent dans un journal et des policiers. Des personnes armées sont venues pour les tuer car elles n'aiment pas ce qu'elles disaient. Je suis choquée car c'est mettre en danger la liberté de pensée, la liberté de la presse et la démocracie. Je n'étais pas forcément d'accord avec ce qu'ils disaient mais que cela n'était pas important. Et je suis triste car un des dessinateurs tués, il était dans une émission que je regardais quand j'étais petite et que j'avais acheté un album de lui (et sur-ce je lui montre l'album de Cabu, le nez de Dorothée). 

Ma puce cherche à comprendre...et finalement me sort: " C'est débile, c'est débile de tuer parce qu'on est pas d'accord" Oui ma fille tu as bien raison.

Je rassure en disant que nous on ne craint rien même si Paris est si proche... d'ailleurs il faut que j'aille chercher Maël dans Paris. J'ai un peu peur d'avoir à circuler avec le plan vigipirate... Non, finalement, il n'y a rien... tout semble calme et normal. 

Mais, j'explique aussi à Maël pour pas qu'il angoisse en voyant les infos. Il dit qu'il voudrait tuer les terroristes. On lui dit non, même si c'est pas l'envie qui manque. Il se reprend et déclare qu'il faut les arreter et les mettre en prison. Avec mon homme, on lui dit que là on est d'accord. 

Et ce n'est qu'une fois les enfants couchés que je me rend compte que je n'ai pas évoqué une seule seconde un élément qui semble important : l'islamisme. Pas une fois je n'ai parlé de musulmans, de caricatures, etc ... Est-ce que j'ai pas manqué de donner une information importante ? Au fond, non. Et finalement, je suis contente de me dire qu'ils ne risquent pas de mélanger les choses entre islam et islamistes

L'important à retenir c'est qu'on est dans un pays où l'on a le droit de s'exprimer et quand on touche à ce droit, on se sent blessé et qu'on s'indigne contre l'horreur. Et j'ai comme l'impression que c'est ça qu'ils vont retenir. Pas de propos haineux dans notre bouche, contrairement àce que j'ai pu lire sur internet. Et si c'était comme ça tout simplement que commençait le "vivre ensemble" et la tolérance ? 

Ce soir je suis triste... mais je suis aussi fière d'Ysandre qui du haut de ses 7 ans et demi, a compris que la liberté d'expression c'est fondamental. 

Et je vois, ses milliers de gens qui se rassemblent un peu partout en France, dans les grandes comme les petites villes, et même dans le monde, pour dire "Je suis Charlie", pour s'indigner, pour s'unir... Mes pensées vont vers eux, vers les victimes et leurs proches... il y a encore de l'espoir. Ce monde n'est pas aussi affreux qu'on voudrait le faire croire... 

Dormez tranquille mes enfants... 

 

ps: je suis fière aussi des réactions de mes contacts facebook ! C'est aussi dans ces moments là qu'on se sent encore plus proches. 

 

edit : un papa se pose la même question c'est Till the cat , réponse différente mais pas tant que çaet une maman raconte à ses enfants c'est Ciloubidouille. 

Le petit quotidien, journal pour les enfants, donne en accès libre son numéro du jour pour expliquer ce qui s'est passé. Un autre site d'info pour les enfants explique rapidement ce qu'il faut comprendre : c'est 1jour 1 actu

Avec tout ça vous devriez être équiper pour répondre aux réponses de vos enfants... N'oublions pas ne cédons pas à la haine, à l'intolérance, à la bêtise... Soyons unis, résistons ! Voilà un article "pour les grands" qui le dit encore mieux que moi sur le site du Monde 

Posté par karinef à 21:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

06 janvier 2015

Bonne Année !

Oh que je suis vilaine... tout ce temps sans rien mettre sur le blog! Même pour Noël ! Promis, je vous ferais un best-off des 6 derniers mois... 

En attendant, 2015 m'a apporté un ordi rien que pour moi et avec lui j'espère pouvoir écrire à fond les mannettes... sur ce blog, sur mon blog culinaire (que j'ai relancé dimanche dernier ) et puis aussi pour tous mes nombreux projets d'écriture... C'est ma grosse résolution pour cette nouvelle année! 

En attendant, je ne suis pas en retard pour vous adresser mes voeux pour cette nouvelle année... une année tendre, douce, drôle, amusante, gourmande et avec un zeste de folie. Bref, une belle année :-)bonne année 2015A bientôt ! :-) 

 

Posté par karinef à 19:19 - Commentaires [3] - Permalien [#]

29 juin 2014

J - 1

La tension montre ... spectacle de fin d'année en vue ! 

Hier, j'ai vu mon frére , ce soir d'autres gens de la troupe... hâte d'y être ! 

On a bien bossé... on a cherché des costumes, fait de belles photos et j'ai écris quelques scénes. 

Quand le tourbillon de cette semaine folle et intense va s'achever, je vais me sentir triste et vidée mais pleine de beaux souvenir. 

Et ensuite j'aurais le temps et l'energie pour remplir le blog : promis ! 

Pour donner une idée de notre implication, voici l'affiche du spectacle.

affiche 2014

Posté par karinef à 14:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

27 juin 2014

1 an...

Alors que je m'active en cuisine pour la fête de l'école, me disant "Elle va être chouette la fête vu que depuis hier on sait que la 13éme classe est sauvée"... oui sauf.

Sauf que je vois la BD laissée ouverte sur la canapé me disant que mon oncle Yvon n'aimait pas qu'on le fasse. Et là, je me souviens pourquoi ça me chiffonnait que la fête soit aujourd'hui. Il y a 1 an tout juste, après avoir fait un de mes spectacles de théâtre j'apprenais la mort subite d'Yvon. 

1 an et la tristesse est encore présente dans ma famille. 1 an à me rendre compte combien de choses me font penser à lui... et que finalement ses petites manies, ses passions... tout ça c'est autant de petites choses qui font que je pense très souvent à  lui. Il est encore là.

Et je me dis que mon amour du thé, des chats et du violet, ma gourmandise et mon côté bordélique ou bavard, tout ça c'est moi... et toutes ces petites choses là on en reparlera encore bien après ma disparition. Jamais je n'ai autant ressenti le fait que tant qu'on se souvient de quelqu'un il n'est pas tout à fait disparu. 

pour conclure je partage avec vous le texte que j'ai écrit pour son enterrement. J'aime pas écrire ce genre de choses... mais là j'en avais besoin, cela m'a fait du bien et mieux que tout ça à fait du bien à ma tante, mes cousins et d'autres encore. 

 

Mon adieu à Yvon

Depuis une semaine, une phrase me hante, mantra irréel, ritournelle impossible : « Yvon est mort. »

Comment est-ce possible ?

Yvon dans mon esprit, c’était un roc… parfois battu par les embruns. Mais, qui était là solide, fiable, qui serait toujours présent quand on en a besoin. Comment est-il possible de l’abattre ?

Lui qui aimait tant débattre, tel un bretteur faisant mouche avec des mots, défendait solidement ses arguments rendant compliqué toutes les contre-attaques. Toujours sur de son fait, il a parfois fallu sortir le dictionnaire pour départager. Une fois, je lui avais même photocopié et posté un article à propos d’un différend sur les Cathares. Mais, il n’en démordait pas et m’avait promis une réponse. Comment quelqu’un d’aussi batailleur a-t-il pu capituler si facilement ?

Tous les soirs, je me disais c’est un mauvais rêve, le réveil me détrompait. Alors, mon esprit a refusé tous les mots le rappelant, une foule de mots me trottaient dans la tête. Scrabble, tarot, rugby, c’était facile. Bateau, moto, vin rouge, polar, BD un peu plus complexe. Pates, confiture, beurre… et en pleurant devant du beurre me demandant si il était demi-sel ou non car il ne prenait que du demi-sel, j’ai réalisé que c’était impossible. L’expliquant à une amie, elle me répondit que c’était ce genre d’anecdotes qui le rendraient toujours vivant. C’est vrai, mais le choc de la nouvelle m’empêchait encore de l’entendre.

Il faut encore se dire : « Yvon est mort » et non ce n’est pas une phrase de théâtre. Il est mort quand avec mon frère nous étions sur scène à faire les pitres. Mardi, je jouais un autre spectacle et en répétant les paroles que mon personnage disait sur la mort, son prénom faisait irruption dans mon esprit. Je ne savais plus si c’était moi ou mon personnage qui parlait. Voilà, comme elle trouvait le réconfort :

Dans les minutes difficiles,

Quand, le cœur retient un sanglot,

C’est une prière enfantine,

Que je me répète tout haut.

Il est force secrète

Dans l’alliage des mots humains

Ils répandent quand on les répète

Comme un charme, comme un parfum.

Plus rien ne pèse sur le cœur

Ni le doute, ni le pêché

Alors on croit, alors on pleure,

Et on se sent léger, léger.

 

Des mois que je répétais ces mots sans vraiment les comprendre. Maintenant, je comprends.

Yvon aimait les mots et c’est en posant des mots que j’ai su que mon deuil pourrait se faire.

 

Il avait un fichu caractère, parfois rigide ou pointilleux. Non, on ne trie pas ses cartes quand on joue au tarot. Comment lui si tatillon sur règles d’un jeu a-t-il pu quitter la partie sans prévenir ?

Mais, ce qu’il faut surtout retenir d’Yvon c’est qu’il avait un cœur en or. C’est en regardant des photos, moment réconfortant d’un Yvon plein de vie, que cela sautait aux yeux. La carapace se fendait de suite face à de jeunes enfants, et encore plus quand il s’agissait de ses petits-enfants. Et le plus beau cadeau qu’il m’a fait, a été de m’offrir le premier rire de ma fille, petit moment magique pris en photo. Et c’est cette image là que je vais garder au chaud dans mon cœur.

 

En écrivant, mon esprit accepte doucement que ma vie sans toi commence, mais je ne t’oublierai pas. Il est temps de te dire adieu. Merci pour tout ce que tu m’as apporté. J’aurais encore pu te dire encore tant de choses, et il reste encore tant à dire sur toi.  L’embarcation s’éloigne, tu es loin sur les flots. Mais il reste un regret celui de ne t’avoir jamais formellement dit : « je t’aime mon oncle. ». Voilà, je t’ai tout dit. Adieu. 

Posté par karinef à 17:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

13 mai 2014

De mère en fille

Ma mère regardait ...

Je regarde ... 

et Ysandre aussi ! 

Mais quoi donc ? 

L'Eurovision ! 

Hé oui : cette année j'ai regardé avec Ysandre qui a aussi fait sa page de note !

eurovision 2014

clic sur la photo pour la voir en grand

Bon par contre elle n'a noté que les numéros des pays et ensuite pour pas s'y perder (et me copier un peu) elle a rajouté des dessins : trop trouvé ça trop mimi. Quand à ses notes sont ... euh pas tout à fait au point ! Beaucoup de 12 points... et elle a choisit comme gagnante la Slovénie qui a terminé avant-dernière. Mais, la dame avait une belle robe, alors forcément... alors c'était quel numéro ? Par contre c'est hyper facile de trouver comment elle a représenté l'Autriche qui a gagné le concours. Finalement, sa page de note a été pour moi le meilleur moment de cette édition de l'Eurovision... ^-^

 

Posté par karinef à 19:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]