en-photos-je-suis-charlie-1420655211

Forcément, devant ma mine déconfite j'ai du expliquer à ma puce de 7 ans et demi pourquoi j'étais dans un drôle d'état... Mais comment faire ? comment expliquer ce que l'on peine à comprendre ? 

Je rassemble mes idées... et je me lance. Dire les choses simplement. Sans agiter d'épouvantail. Sans être haineuse même si au fond de soi on a une féroce envie de démolir certaines personnes. 

Des gens ont été tué à Paris. Il y a 12  morts. C'était des gens qui travaillent dans un journal et des policiers. Des personnes armées sont venues pour les tuer car elles n'aiment pas ce qu'elles disaient. Je suis choquée car c'est mettre en danger la liberté de pensée, la liberté de la presse et la démocracie. Je n'étais pas forcément d'accord avec ce qu'ils disaient mais que cela n'était pas important. Et je suis triste car un des dessinateurs tués, il était dans une émission que je regardais quand j'étais petite et que j'avais acheté un album de lui (et sur-ce je lui montre l'album de Cabu, le nez de Dorothée). 

Ma puce cherche à comprendre...et finalement me sort: " C'est débile, c'est débile de tuer parce qu'on est pas d'accord" Oui ma fille tu as bien raison.

Je rassure en disant que nous on ne craint rien même si Paris est si proche... d'ailleurs il faut que j'aille chercher Maël dans Paris. J'ai un peu peur d'avoir à circuler avec le plan vigipirate... Non, finalement, il n'y a rien... tout semble calme et normal. 

Mais, j'explique aussi à Maël pour pas qu'il angoisse en voyant les infos. Il dit qu'il voudrait tuer les terroristes. On lui dit non, même si c'est pas l'envie qui manque. Il se reprend et déclare qu'il faut les arreter et les mettre en prison. Avec mon homme, on lui dit que là on est d'accord. 

Et ce n'est qu'une fois les enfants couchés que je me rend compte que je n'ai pas évoqué une seule seconde un élément qui semble important : l'islamisme. Pas une fois je n'ai parlé de musulmans, de caricatures, etc ... Est-ce que j'ai pas manqué de donner une information importante ? Au fond, non. Et finalement, je suis contente de me dire qu'ils ne risquent pas de mélanger les choses entre islam et islamistes

L'important à retenir c'est qu'on est dans un pays où l'on a le droit de s'exprimer et quand on touche à ce droit, on se sent blessé et qu'on s'indigne contre l'horreur. Et j'ai comme l'impression que c'est ça qu'ils vont retenir. Pas de propos haineux dans notre bouche, contrairement àce que j'ai pu lire sur internet. Et si c'était comme ça tout simplement que commençait le "vivre ensemble" et la tolérance ? 

Ce soir je suis triste... mais je suis aussi fière d'Ysandre qui du haut de ses 7 ans et demi, a compris que la liberté d'expression c'est fondamental. 

Et je vois, ses milliers de gens qui se rassemblent un peu partout en France, dans les grandes comme les petites villes, et même dans le monde, pour dire "Je suis Charlie", pour s'indigner, pour s'unir... Mes pensées vont vers eux, vers les victimes et leurs proches... il y a encore de l'espoir. Ce monde n'est pas aussi affreux qu'on voudrait le faire croire... 

Dormez tranquille mes enfants... 

 

ps: je suis fière aussi des réactions de mes contacts facebook ! C'est aussi dans ces moments là qu'on se sent encore plus proches. 

 

edit : un papa se pose la même question c'est Till the cat , réponse différente mais pas tant que çaet une maman raconte à ses enfants c'est Ciloubidouille. 

Le petit quotidien, journal pour les enfants, donne en accès libre son numéro du jour pour expliquer ce qui s'est passé. Un autre site d'info pour les enfants explique rapidement ce qu'il faut comprendre : c'est 1jour 1 actu

Avec tout ça vous devriez être équiper pour répondre aux réponses de vos enfants... N'oublions pas ne cédons pas à la haine, à l'intolérance, à la bêtise... Soyons unis, résistons ! Voilà un article "pour les grands" qui le dit encore mieux que moi sur le site du Monde